INFORMATIONS ALTERNATIVES CONTRE LE MENSONGE ET LA MANIPULATION

Qui est ce…..Mourad Oulmi

Mourad Oulmi, le milliardaire lobbyiste qui veut décider à la place du ministre de l’Industrie

A-S

 

Le milliardaire Mourad Oulmi, le patron de SOVAC, le concessionnaire et représentant exclusif des marques du groupe Allemand Volkswagen, veut se substituer au ministère de l’Industrie pour décider à la place du gouvernement de la stratégie que doit adopter l’Etat algérien en matière de montage et d’assemblage des véhicules. 

Sur le plateau d’Ennahar TV, ce milliardaire lobbyiste très proche d’Abdesslam Bouchouareb, l’ex-ministre qui a échafaudé la première mouture du cahier des charges régissant l’activité de montage automobile en Algérie, a voulu faire croire aux Algériens que l’intérêt suprême de l’Algérie est d’autoriser uniquement trois marques à posséder des usines dans le pays.

Naturellement, charité bien ordonnée commence par soi-même, Mourad Oulmi, un ancien importateur qui découvre les joies de l’industrie depuis à peine deux ans, nous explique que ces projets avec les marques SEAT, Skoda et Volkswagen sont ceux qui sauveront notre pays. Oui, à entendre les arguments avancés par « monseigneur » Oulmi, il n’y a que lui et ses associés qui peuvent, ou même veulent, développer une véritable industrie du montage automobile en Algérie. Le patron de Sovac argue, ainsi, qu’il n’est pas du tout intelligent d’agréer plusieurs usines de montage qui ne feront que 40 mille véhicules.

« Pour exporter et développer de la sous-traitance, il faut une capacité de production d’au moins 100 mille véhicules par an », décrypte le spécialiste de l’industrie automobile qui fut, pourtant, l’un des plus gros importateurs de voitures rutilantes en Algérie avec zéro apport au développement industriel.

Si, de prime abord, les arguments de Mourad Oulmi peuvent paraître sensés, il n’en demeure pas moins que derrière sa façade d’homme sérieux et engagé, il se cache un calculateur qui se donne à un jeu d’influence visant uniquement à privilégier ses intérêts au détriment de ceux de ses concurrents.

En effet, la sortie de Mourad Oulmi coïncide étrangement avec les déclarations d’Ahmed Ouyahia lequel a fait savoir que le gouvernement envisage de procéder à un assainissement du secteur automobile. Le Premier-ministre a fait remarquer qu’il n’y aura pas plus de 5 marques pour les voitures touristiques et 5 autres marques pour les véhicules lourds.

Selon nos investigations, le gouvernement subit en ce moment des pressions de la part de plusieurs affairistes dont Mourad Oulmi qui exercent toute leur influence pour verrouiller le marché automobile. L’objectif est de réduire à néant la concurrence autour du gâteau des 500 mille véhicules qui peuvent être vendus en Algérie. C’est effectivement la taille du marché algérien si on prend en considération la forte demande des Algériens.

Une demande que Mourad Oulmi veut capter au profit de ses propres marques au détriment des projets industriels qui peuvent s’avérer nettement plus rentables et bénéfiques pour l’économie algérienne. Il est clair que personne ne peut remettre en cause l’importance du génie industriel du groupe Volkswagen. Mais la configuration du projet élaboré par son partenaire algérien Sovac soulève de nombreuses interrogations. Depuis son lancement, l’usine de Relizane de Sovac assemble et commercialise des voitures qui ne semblent pas correspondre au pouvoir d’achat de l’Algérien ordinaire.

La Nouvelle Volkswagen Golf ou la future nouvelle Polo que Sovac veut assembler l’année prochaine sont-elles des voitures à la portée de la majorité des Algériens ? Et de telles voitures peuvent-elles trouver des marchés à l’export en Afrique subsaharienne où le pouvoir d’achat est encore plus faible qu’en Algérie ?

Mourad Oulmi ne répond pas du tout à ces questions. Il n’explique nullement comment il compte concurrencer en Afrique subsaharienne les voitures chinoises ou françaises dont les prix sont beaucoup moins élevés que leurs concurrentes allemandes. Et lorsque le milliardaire se retrouve dos au mur, il annonce que l’exportation concernera surtout les pièces détachées. Des pièces de quoi et au profit de qui ? Et à destination de quel pays ? Aucune donnée palpable n’est communiquée par le patron de SOVAC. Et pourtant, ce dernier fait mine de pouvoir pondre à toute l’Algérie une révolutionnaire stratégie industrielle. Ce n’est pas sérieux…

Placé sous mandat de dépôt par la Cour suprême: Ouyahia incarcéré à la prison d’El Harrach

Pour une deuxieme republique

Placé sous mandat de dépôt par la Cour suprême: Ouyahia incarcéré à la prison d’El Harrach

Ouyahia a été placé, hier, sous mandat de dépôt par le juge d’instruction de la Cour suprême et incarcéré à la prison d’El Harrach, a indiqué l’APS citant la Cour suprême. L’ancien Premier ministre était arrivé au siège de l’institution judiciaire en début d’après-midi de ce mercredi. Il a été entendu par le juge d’instruction près la Cour suprême dans des affaires concernant la dilapidation des deniers publics, d’abus de fonction et d’octroi d’indus privilèges. L’ancien ministre des Travaux Publics et des Transports, Zaalane Abdelghani, a été entendu lui également par le juge d’instruction près la cour suprême. 

Pour rappel, l’affaire Mahieddine Tahkout a vu le placement de 19 personnes en détention provisoire, sept autres sous contrôle judiciaire et la remise en liberté de 19 suspects. Six personnes morales en lien avec les activités…

Voir l’article original 396 mots de plus

‘Algerie est toujours à la recherche de son destin

Pour une deuxieme republique

L’Algérie du 05 juillet 1962 au 02 juin 2019, toujours à la recherche de son destin : enjeux géostratégiques, sécurité et réformes

L’Algérie du 05 juillet 1962 au 02 juin 2019, toujours à la recherche de son destin : enjeux géostratégiques, sécurité et réformes

A.M «Au XXIème siècle, les batailles économiques en Algérie se remporteront grâce à la bonne gouvernance et la valorisation du savoir »

Il n’y a pas de citoyens sans projet social et il n’y a pas de projet économique durable qui ne soit pas lié à un projet social. Il s’agit de restaurer à l’Etat sa vocation naturelle, le soumettre au principe d’efficacité conçu selon une démarche démocratique, la puissance publique dépendant trop des corporations rentières ce qui conduit à un éparpillement et un accroissement des dépenses de l’Etat qui ne sont pas proportionnelles à leur efficacité. D’où l’urgence du renouveau du service public et l’optimalisation de l’effet de la dépense publique en introduisant plus de rigueur budgétaire passant par des institutions crédibles renvoyant à une gouvernance centrale et…

Voir l’article original 6 964 mots de plus

Les multinationales étrangères discriminent les Algériens en Algérie

Pour une deuxieme republique

Les multinationales étrangères discriminent les algériens en Algérie !

Ces corrupteurs qui décrochent des contrats en Algérie

SNC-Lavalin, Siemens, Alstom ou encore CSCEC, des entreprises aux noms bien connus en Algérie et qui ont largement profité de la commande publique.

Des entreprises qui partagent également un autre point commun. Celles-ci, ou du moins leurs filiales, ont toutes eu maille à partir avec la Banque mondiale qui les a black-listées pour fait avéré de corruption. L’affaire la plus récente et qui a sans le plus marqué les esprits est sans doute celle liée au groupe canadien SNC-Lavalin. Impliquée dans des affaires de corruption en Algérie, en Tunisie et en Libye, la firme serait aussi mêlée à une tentative d’introduction du fils du dictateur libyen déchu, Saâd El Gueddafi, au Mexique. C’est dire le genre de firmes qui ont bénéficié des largesses du programme d’investissement public.

L’augmentation des cours du pétrole, la constitution de réserves de change importantes et l’injection de…

Voir l’article original 2 638 mots de plus

Le peuple ne veut plus vous voir…il ne vous reste qu’une issue « DEGAGER « 

Pour une deuxieme republique

Algérie : le ministre des Sports violemment pris à partie par des supporters de football09/06/2019

Algérie : le ministre des Sports violemment pris à partie par des supporters de football

Chargé de remettre la coupe d’Algérie de football aux vainqueurs, le ministre des sports n’a pu assister à l’intégralité de la rencontre après que des supporters, opposés au pouvoir actuels, ont tenté d’envahir la tribune présidentielle.

Ce 8 juin, la finale de la 55e édition de la Coupe d’Algérie de football opposant le CR Belouizdad à la JSM Bejaia a été émaillée par des violences. Une demi-heure avant le début du match, des supporters ont vertement invectivé le ministre algérien des Sports, Raouf Salim Bernaoui, chargé de remettre la coupe aux vainqueurs. «Pouvoir assassin», «Vous avez pillez le pays voleurs», ont scandé les supporters à l’encontre du ministre et du personnel l’accompagnant.

Sur une vidéo publiée par la page Facebook , on peut voir des supporters en colère tenter de faire céder la barrière qui…

Voir l’article original 205 mots de plus

Rares sont les chefs d’État Algerien qui se sont succedés et qui ont laissé d’agréables souvenirs dans la conscience du peuple.

Pour une deuxieme republique

Rares sont les chefs d’État Algerien qui se sont succedés et qui ont laissé d’agréables souvenirs dans la conscience du peuple. Nombre d’entre eux n’ont eu de statut de héros qu’après leur disparition tragique,ou naturel par cette sorte d’opération magique qui donne l’absolution (même à la canaille) dans la mort…Heureusement que la justice divine est là, maigre consolation pour le peuple….car j’aurai souhaiter comme justice la vinctive populaire….
Ces tyrans accrochés au pouvoir, vieillis , usés,tétus… par le pouvoir et dans le pouvoir ? ces pseudos dirigeants dépassés,agés,fletris,fanés mais rivés au korsi, superbes tribunes, démagogues et vendeurs d’illusions,et de promesses rarement tenues,abrutisant et réprimant le peuple, écartant, avelisant et tuant l’élite intellectuelle du pays, ces tyrans sombres héros d’hier,sans avoir tirés une balle. Aujourd’hui disqualifiés par le présent et le resultat stérile de leurs gestions ,aujourd’hui englués dans la boue des vils compromissions,et affaires juteuses pour leurs familles et proches…

Voir l’article original 437 mots de plus