Khashoggi : pourquoi l’Arabie saoudite l’a tué ?

Bahlouli-Hadj-Lakhdar

Khashoggi : pourquoi l’Arabie saoudite l’a tué ?

Dans la même rubrique:
< >

C’est sa proximité avec le prince Turki Al-Faysal et les élites occidentales qui a coûté la vie au journaliste saoudien

W. S
Khashoggi : pourquoi l’Arabie saoudite l’a tué ?
L’horreur du crime commis par le régime saoudien sur l’écrivain, journaliste, conseiller politique et homme chargé des missions spéciales, Jamal Khashoggi, ne doit pas faire oublier ses causes et circonstances, ni les conséquences politiques et médiatiques au niveau international. Les condamnations, qui incluent parfois de violentes attaques contre le régime saoudien sans précédent depuis les attentats du 11 septembre 2001 de la part de personnalités politiques et de médias influents en Occident, et parlent de l’aventurisme du Prince héritier Mohammed Ben Salman et de son incapacité à diriger, n’apportent rien de nouveau en ce qui concerne les circonstances et conséquences du crime.

L’aventurisme seul suffit-il à expliquer le comportement de Ben Salman et…

Voir l’article original 1 438 mots de plus

Mort de Khashoggi: Où est passé le corps….

Bahlouli-Hadj-Lakhdar

Mort de Khashoggi: la version de Ryad divise

Crédible pour le président américain, troublante pour le patron de l’ONU: la confirmation par l’Arabie saoudite de la mort du journaliste Jamal Khashoggi provoque émotion et interrogations sur la version de Ryad.

Le royaume a annoncé samedi matin que Khashoggi avait été tué à l’intérieur de son consulat à Istanbul lors d’une rixe. A un journaliste qui lui demandait s’il jugeait cette version “crédible”, M. Trump, en déplacement dans l’Arizona, a répondu: “Oui, oui”.

“Encore une fois, il est tôt, nous n’avons pas fini notre évaluation ou enquête mais je pense qu’il s’agit d’un pas très important”, a-t-il ajouté en se référant aux révélations saoudiennes.

Critique envers le prince héritier, Jamal Khashoggi, 59 ans, vivait en exil aux Etats-Unis depuis 2017. Sa disparition, le 2 octobre dernier au consulat d’Istanbul, a suscité une crise internationale.

Ménageant dans un premier temps le royaume…

Voir l’article original 513 mots de plus

Après avoir lu des énormités sur le web, envie de partager la vision qu’avait l’école de psychiatrie française de nous, à l’époque coloniale. Rien à Faire de leurs excuses, mais qu’ils nous évitent simplement l’insulte de parler de « bienfaits du colonialisme ».

Bahlouli-Hadj-Lakhdar

Voir l’article original

A nos martyrs, Glorieux, héroïques, courageux, braves, audacieux, intrépides, vaillants, formidables, splendides, sublimes, ingénieux et nobles Aînés ! Vraiment, je ne trouve pas d’adjectifs plus élogieux pour qualifier vos qualités et les actions que vous aviez menées lors de la guerre de Libération nationale pour terrasser l’ogre colonial et ses alliés atlantistes.Cela s’est passé un 27 octobre 1954, Impression de l’appel du 1er novembre 1954,sur la machine « Rooy et la ronéo Gestetner « 

Bahlouli-Hadj-Lakhdar

Cela s’est passé un 27 octobre 1954, Impression de l’appel du 1er novembre 1954,sur la machine « Rooy et la ronéo Gestetner « 


Algerian Rebel Army In Training

C’est dans la nuit du 26 au 27 octobre 1954 qu’a été imprimé le texte fondateur de la révolution algérienne, l’appel du 1er octobre 1954, sous la supervision de Ali Zaamoum. Rédigé par le journaliste et chahid Mohamed Laichaoui, sous la dictée de Didouche Mourad et Mohamed Boudiaf, le texte de cet appel a été acheminé par Laichaoui, d’abord accompagné par Ouamrane jusqu’à Tizi Ouzou, puis par Ali Ali Zamoum et Mohammedi Saâd jusqu’au village d’Ighil Imoula.

La ronéo et la machine à écrire avaient été apporté d’Alger quelques mois plus tôt et cachées au domicile de Haliche Hocine, jusqu’au 25 octobre, date à laquelle elles ont été transférées au domicile d’Idir Rabah, puis chez Omar Benramdani.

La machine à écrire Rooy et la ronéo Gestetner en…

Voir l’article original 1 485 mots de plus

Yassin blessé gravement lors l’ attentat raciste de Beaune Touché au foie et aux reins il a subit des opérations lourdes C’est un jeune entrepreneur de 24 ans très apprécié dans son quartier

Bahlouli-Hadj-Lakhdar

Voir l’article original