A nos martyrs, Glorieux, héroïques, courageux, braves, audacieux, intrépides, vaillants, formidables, splendides, sublimes, ingénieux et nobles Aînés ! Vraiment, je ne trouve pas d’adjectifs plus élogieux pour qualifier vos qualités et les actions que vous aviez menées lors de la guerre de Libération nationale pour terrasser l’ogre colonial et ses alliés atlantistes.Cela s’est passé un 27 octobre 1954, Impression de l’appel du 1er novembre 1954,sur la machine « Rooy et la ronéo Gestetner « 

Bahlouli Hadj Lakhdar

Cela s’est passé un 27 octobre 1954, Impression de l’appel du 1er novembre 1954,sur la machine « Rooy et la ronéo Gestetner « 


Algerian Rebel Army In Training

C’est dans la nuit du 26 au 27 octobre 1954 qu’a été imprimé le texte fondateur de la révolution algérienne, l’appel du 1er octobre 1954, sous la supervision de Ali Zaamoum. Rédigé par le journaliste et chahid Mohamed Laichaoui, sous la dictée de Didouche Mourad et Mohamed Boudiaf, le texte de cet appel a été acheminé par Laichaoui, d’abord accompagné par Ouamrane jusqu’à Tizi Ouzou, puis par Ali Ali Zamoum et Mohammedi Saâd jusqu’au village d’Ighil Imoula.

La ronéo et la machine à écrire avaient été apporté d’Alger quelques mois plus tôt et cachées au domicile de Haliche Hocine, jusqu’au 25 octobre, date à laquelle elles ont été transférées au domicile d’Idir Rabah, puis chez Omar Benramdani.

La machine à écrire Rooy et la ronéo Gestetner en…

Voir l’article original 1 485 mots de plus