Mois : décembre 2018

La nostalgie de l’indigénat….et la double-nationalité.Il serait donc pour le moins incohérent aujourd’hui, pour un haut responsable de la république Algérienne de se réclamer à la fois des valeurs de Novembre et de la nationalité française. Imaginons un président de la République algérienne ayant la double nationalité(celà me fait rappeler aux harkis)

Yetnahaw Gaâ

Certains ont la nostalgie de l’indigénat….(le syndrome de stockholm)

Les harkis, cinquième roue du carrosse colonial répressif, demeurent toujours à la remorque des événements, de l’histoire. Dépourvus de personnalité et de dignité, ils profitent toujours de toutes les opportunités, surtout les plus tragiques, pour faire main basse sur l’histoire. Pour se livrer à des maraudes politiques. Pour dérouter et dénaturer les combats. Pour rabattre les faveurs sur leur situation. Pour arracher quelques subsides à l’Etat impérialiste français afin de poursuivre leur existence d’assistés. Au reste, en cas d’aggravation de la situation politique actuelle en France, il ne serait pas surprenant de voir certains harkis proposer leurs services pour s’enrôler comme mercenaires au sein des forces de l’ordre françaises afin de rejouer la pièce favorite de leurs parents. Quel fourvoiement ! Quel dévoiement ! Le harki, attiré par l’appât du gain facile, se trompe toujours de combat.  «A la fin de…

Voir l’article original 2 424 mots de plus

Il y a 1 an: personne n’osait sortir dans les rues à Damas pour fêter Noel : ce soir la ville est en fête! Un monde fou dans les Églises et les rues de Damas…..

Yetnahaw Gaâ

Voir l’article original