La révolte des algériens(nes) est ainsi engagée dans la restructuration de l’ordre temporel et spatial fondant la colonialité de leur présent et reproduisant les conditions de leur colonisabilité. C’est une lutte contre la subjectivité libérale hégémonique promue par le statu quo, qui réduit l’humanité à la citoyenneté au sein d’un état-nation formé et dirigé de l’extérieur, et à la consommation de biens sur le marché mondial.

HIRAK-NEWS-ALGERIA

Se réapproprier le récit de la révolte algérienne

  • Brahim RouabahChercheur – Militant algérien, doctorant en sciences politique à la City University de New-York

Se réapproprier le récit de la révolte

La révolte populaire en Algérie n’est rien de moins qu’une réaffirmation de ce qu’être humain signifie. Une altération active de l’état d’être d’un peuple. Les Algériens(nes) qui, durant des décennies, ont été réduits à des spectateurs traumatisés ont, une fois de plus, soulevé la poussière et saisi les rênes de l’Histoire. Le peuple (au singulier) ne consent plus à être un objet de l’Histoire, et s’affirme comme un sujet conscient et actif de son propre destin. Un rythme nouveau habite cette indignation populaire, de nouvelles formes de solidarité et de nouvelles manières d’être se constituent.

Une ”élite” moralement défaite, intellectuellement colonisée et techniquement incompétente a, durant si longtemps et en miroir d’elle-même, dépeint et de fait traité les Algériens(nes) comme des brutes inciviles, violentes et politiquement…

Voir l’article original 2 945 mots de plus

Depuis le debut c’est lui « le kaid »Il nous mene en bateau….Il veut le maintien de l’élection présidentielle, lutte contre la corruption, encadrement des marches populaires et complot contre l’armée tels sont les axes majeurs de l’intervention d’hier du chef d’état-major de l’ANP, Gaïd Salah, à partir de la 4ème Région militaire

HIRAK-NEWS-ALGERIA

Présidentielle, complot contre l’armée, lutte contre la corruption: Les nouvelles mises en garde de Gaïd Salah

Maintien de l’élection présidentielle, lutte contre la corruption, encadrement des marches populaires et complot contre l’armée tels sont les axes majeurs de l’intervention d’hier du chef d’état-major de l’ANP, Gaïd Salah, à partir de la 4ème Région militaire. Alors que l’opinion publique s’attendait à de nouvelles déclarations du vice-ministre de la Défense nationale à propos du 4 juillet prochain, le discours du général de corps d’armée est venu confirmer la thèse de la tenue de l’élection présidentielle, démentant ainsi l’hypothèse émise d’une période de transition comme suggérée par l’opposition et par des personnalités nationales. Gaïd Salah, sans pour autant évoquer la date de ce scrutin, affirme que la tenue de l’élection présidentielle exige l’accélération de la mise en place d’une instance indépendante pour organiser et superviser les élections. « Il est certain que l’étape…

Voir l’article original 591 mots de plus